La confrérie

La Confrérie Saint-Antoine de Blehen s’est constituée en 1975 à l’initiative de 4 Blehinois: Auguste Bousmanne, Clément Materne, Luc Laruelle et Louis Fraipont.

Notre Confrérie a pour buts de :

  • Replacer sur un premier plan le culte d’Antoine le Grand (251-356), dit saint Antoine l’Ermite, mieux connu sous le nom de saint Antoine au cochon, saint protecteur des pourceaux et autres animaux domestiques ainsi que
    les traditions folkloriques et gastronomiques qui l’entourent.
  • Retrouver les recettes de nos ancêtres et encourager tous ceux qui élaborent des créations gastronomiques sur base de celles-ci.
  • Remettre à l’honneur les recettes anciennes propres à une gastronomie à base de tripaille et de bière brune.
  • Conserver ou recréer les traditions populaires, folkloriques et linguistiques de la République Libre de Blehen.
  • Etre actif dans le domaine de la philanthropie (vente aux enchères au profit d’oeuvres caritatives, visite aux personnes isolées et âgées, etc.).
  • Ecrire l’histoire de la localité de Blehen et tous les événements qui s’y rapportent.

Les Confrères revêtent une bure avec une capuche de couleur brune et portent autour du cou un cordon aux couleurs de la Wallonie, qui retient une médaille en grès à l’effigie du cochon.

Une ceinture en corde retient la chope en grès qui permet de déguster la Cuvée St-Antoine, bière brune ou blonde qui ne manque pas de couler à flots à Blehen, et ailleurs, en toutes circonstances.

La Cuvée Saint-Antoine, excellente bière unanimement appréciée, est fabriquée dans la brasserie artisanale et didactique du village dont plusieurs membres de la Confrérie en sont les animateurs.

Les fêtes de la Confrérie Saint-Antoine débutent le 17 janvier (le jour de la fête du saint) avec la messe, le Chapitre et la bénédiction des animaux.

En plus de ces traditions populaires, la confrérie défend également le patrimoine culturel et folklorique de la République Libre de Blehen au sein de laquelle elle est très active.